Comment immigrer au Québec ou au Canada : 13 astuces explosives

Vous savez pourquoi certains comme vous peinent à trouver la bonne information afin d’immigrer au Canada ou au Québec alors que d’autres réussissent à immigrer ?

Ils s’informent aux bonnes personnes pour réussir leur projet d’immigration.

En fait, il y a 5 raisons qui font que vous pourrez immigrer afin d’avoir la vie que vous souhaitez pour vous et vos enfants. Les voici.

Et si vous les appliquez, vous verrez vous aussi que votre projet d’immigration se transformera en réalité.

Raison 1 : Ils savent par où commencer

Raison 2 : Ils connaissent le parcours pour immigrer

Raison 3 : Ils donnent les informations et les documents que le Québec et le Canada veulent recevoir.

Raison 4 : Ils connaissent les erreurs à éviter

Raison 5 : Ils passent à l’action

  • Tadam !  Voilà le grand secret pour immigrer, et je vous l’ai offert en 5 lignes. Ne me remerciez pas.
  • Oubliez les astuces pour contourner le système d’immigration, ça ne sert à rien tant que vous n’ayez pas une connaissance solide du processus d’immigration.
  • Stupéfiant n’est-ce pas ? Faites ça et vous pourrez immigrer tout en étant serein dans votre démarche..

Vous voulez savoir le plus dingue dans cette histoire ?

  • Ces 5 raisons ont toutes un point commun. Quelque chose d’absolument nécessaire, si vous voulez que ça marche. Ce point commun, c’est la connaissance du processus. Vous devez comprendre très bien le parcours d’immigration si vous voulez immigrer sans vous faire arnaquer .
  • Regardez çà :

Je reprends chacune des 5 raisons, ok ?

  • Raison n°1 : Par où commencer. Si vous ne savez pas ce qu’il faut faire au départ pour votre projet d’immigration, difficile de pouvoir entreprendre un tel processus et si personne ne vous l’enseigne pas comment faire. C’est l’échec en partant. Évident.
  • Raison n°2 : Connaître le processus d’immigration. Vous pouvez choisir d’appliquer dans un programme d’immigration. C’est comme tirer aux dars. Si votre programme ne s’applique pas à vous pour différentes raisons, vous serez refusé et ce sans savoir pourquoi. Frustrant n’est-ce pas !.
  • Raison n°3 : Donner ce que veulent le Québec et le Canada. Vous pouvez être un maitre du processus d’immigration, si vous avez un casier judiciaire ou pas le montant d’argent nécessaire pour entamer votre processus d’immigration, votre dossier restera sans réponse ou sera refusé. Pourquoi ?
  • Parce que les deux paliers de gouvernement canadiens (Québec et le Canada) exigent d’obtenir tous les documents et si le délai expire pendant que vous en faites la demande du ou des document(s) en question, votre dossier sera refusé parce que vous n’avez pas donné au Québec ou au Canada ce qu’ils veulent.
  • Raison n°4 : Éviter les erreurs. Là, c’est évident, encore une fois. Si votre dossier pouvait être intéressant mais s’il vous manque un document essentiel dans votre dossier au moment du dépôt de votre dossier ou en cours de processus ou que le temps alloué pour l’obtenir dépasse l’échéance, votre dossier n’aboutira pas et vous devrez recommencer au complet.
  • Raison n°5 : Passer à l’action. Idem : si vous n’apprenez pas les erreurs possibles, vous retomberez à tout coup dans les nombreux pièges ou pire si vous ne passez pas à l’action, rien ne se produira.

Dure réalité : ils vont juste appuyer sur le bouton « supprimer » après avoir lu votre demande.

C’est clair,

Ce qui compte avant tout, c’est de comprendre le processus d’immigration. Vous saurez ce qu’il faut faire au départ, vous connaîtrez tous les documents nécessaires qui seront à produire. Vous saurez éviter les erreurs et vous n’aurez plus peur de passer à l’action ne sachant pas si votre dossier sera refusé ….Comme dans un rappel de concert (à quoi pensez-vous ?).

La connaissance du processus d’immigration c’est la pierre angulaire pour pouvoir immigrer. Pour que votre dossier soit accepté, il faut déjà bien le préparer d’avance avant même le dépôt d’une demande d’immigration.

Ok. Vous voulez comprendre le processus d’immigration. Vous voulez immigrer. Tout le monde est d’accord là-dessus. Mais personne ne vous dit comment faire.

C’est quoi, un bon dossier d’immigration ? Faut-il être un avocat spécialisé en droit de l’immigration ? Oui pour les cas particuliers, mais pas nécessairement pour juste comprendre le processus et fournir tous les documents exigés et c’est ça qui fait que plusieurs dossiers n’aboutissent pas.

Pas de panique les amis. Le but de cet article, c’est de vous montrer comment fonctionne montrer un bon dossier d’immigration.

Les dossiers complexes sont pour les conseillers en immigration ou pour les avocats en droit de l’immigration, moi je ne suis pas un spécialiste de l’immigration et encore moins un avocat en droit de l’immigration.

J’ai étudié en achetant des formations sur le sujet et il y a moyen de savoir comment fonctionne le processus d’immigration dans son ensemble et ce qu’il faut faire pour éviter les pièges et fournir tous les documents nécessaires. Si vous continuez de lire, vous en apprendrez déjà beaucoup dans cet article..

Diagnostiquez votre dossier facilement

On va commencer par un diagnostic, comme chez le médecin, vous voulez savoir si votre dossier est bien fait ?

Maintenant :

Allez voir votre dossier d’immigration si vous en avez déjà un de constitué sinon lisez ce qui suit, vous pourrez en apprendre beaucoup sur comment faire.

Vous voulez immigrer. Ok c’est parfait ! Mais vous ne savez pas par où commencer et c’est là tout le nerf de la guerre si je peux m’exprimer ainsi.

Si vous ne savez pas par où commencer comme plusieurs et qu’en plus vous ne connaissez aucunement tout ce que vous aurez à produire comme documents dans votre processus vous serez toujours à recommencer.

Pire si vous vous fiez sur un pseudo-professionnel, vous ne saurez même pas s’il ne va pas s’en fuir avec votre argent sans que vous ayez reçu aucune aide de sa part ! 

Voici comment faire. 13 astuces pour débuter et comprendre tout le processus d’immigration. Pour réussir la recette, ajoutez  simplement les ingrédients (vos documents)..

Astuce n°1 : Choisissez quels programmes s’adaptent à vous

Le programme d’immigration que vous choisirez en partant va dépendre énormément de la réussite de votre projet d’immigration.

En partant vous devez savoir si vous voulez immigrer directement au Québec ou dans le reste du Canada.

Si je vous dis cela, est qu’il faut savoir en partant ce que vous devrez choisir comme programme d’immigration, car le choix est crucial et si personne ne vous l’explique au départ vous risquez de tomber dans le premier piège.

Ce premier piège est que si vous choisissez le mauvais programme d’immigration selon votre situation et votre objectif, vous serez refusé dès le départ sans savoir pourquoi!

Je m’explique!

Vous voulez immigrer au Québec par exemple, mais quelqu’un vous a dit que le programme de l’Entrée Express du Canada pouvait avoir certains avantages pour être accepté. Cependant personne ne vous avait dit qu’en choisissant ce programme (l’Entrée Express) pour immigrer au Québec, vos chances sont totalement nulles d’être accepté, car ce programme s’adresse uniquement à toutes les provinces et territoires sauf pour le Québec.

Pour immigrer au Québec, vous devez choisir le programme avec Arrima. C’est tout simple mais fondamental pour ne pas avoir à recommencer le processus d’immigration.

Astuce n°2 : Analysez votre situation personnelle et familiale avant de commencer

Imaginons que vous avez choisi où immigrer au Québec ou dans une province ou territoire au Canada autre que le Québec, par exemple en Ontario. La province est anglophone et c’est la plus grosse province au Canada avec le plus grosse économie.

Si votre langue première est l’anglais, l’Ontario ou le reste du Canada sauf le Québec pourrait être un meilleur choix pour vous. Si par contre votre langue maternelle est le français, le Québec pourrait être mieux pour vous.

Mais il n’y a pas que la langue que vous parlez qui doit déterminer le choix de votre nouveau lieu de demeure, vous devez tenir compte de plusieurs autres facteurs bien avant la langue.

Astuce n°3 : Avez-vous un dossier judiciaire non réglé

Soyez conscient qu’un dossier judiciaire criminel ou qui serait moins grave mais qui est non réglé, vous serez confronté à un refus en partant sans qu’on vous le dise. Si le Canada ou le Québec découvre que vous avez fait une fausse déclaration en ne le mentionnant pas dans votre déclaration, vous serez refusé et cela risque d’être définitif car ils (le gouvernement du Canada ou du Québec) ne pourront plus se fier sur votre déclaration même sous serment.

Vous vous dites si je le dis, je serai refusé en partant. Oui et non

Je m’explique!

Si votre dossier n’est pas criminel mais si ce n’est qu’une amende non payée ou un dossier qui ne porte pas atteinte à la sécurité du public comme un criminel, alors il y a peut-être moyen avant de commencer votre processus d’immigration de régler ce détail ou que vous obteniez un pardon à la limite dans votre pays. C’est la première chose à regarder en premier avant toute tentative d’immigrer.

Astuce n°4 : Analysez votre situation personnelle et familiale avant de commencer

L’autre  point nécessaire à connaître est de savoir si vous avez une maladie quelconque qui pourrait contaminer d’autres personnes ou qui engendrait des frais médicaux excessifs, dans ce cas cela pourrait résulter en un refus et vous êtes toujours mieux de le dire que de vivre ne sachant jamais quand ils (Canada ou Québec) l’apprendront et vous déporteront dans votre pays.

Il y a cependant un espoir quand même, renseignez-vous auprès de ces deux juridictions, le Canada comme le Québec peuvent vous accepter même si vous avez une maladie qui nécessite des soins et qu’ils peuvent être assez onéreux. Le Canada et le Québec sont en mesure de pouvoir les traiter et sont en général compréhensif sur ce sujet.

Astuce n°5 : Préparez vos documents nécessaires avant de commencer

Plusieurs dossiers sont refusés à cause bien souvent du manque de préparation et non parce que le gouvernement veulent vous bloquer ou acceptent un tel nombre qui serait beaucoup plus bas que ceux annoncés. Le Canada comme le Québec ont désespéramment besoin de main-d’œuvre et ils ne refusent pas pour le plaisir de le faire.

Selon les experts, la plupart des refus est le manque de préparation.

Je vous explique!

Pour immigrer au Canada avec l’Entrée Express ou avec Arrima pour le Québec, ces derniers vous demanderont une quantité énorme de documents à produire  au départ mais aussi en cours de processus et c’est souvent cela qui fait défaut.

Vous n’êtes pas à blâmer car dans la grande majorité des cas, vous ne le savez pas. Moi-même qui suis canadien et québécois de naissance, lorsque j’ai fait mes recherches pour écrire cet article, j’ai suivi plusieurs formations sur le sujet et je ne savais aucunement tout ce que ça prenait comme documents, connaître et comprendre le processus d’immigration n’est pas si facile sans formation et explication même si je suis né au Québec.

Alors je me mets à votre place et ce à des milliers de kilomètres du Québec et que personne ne vous indiquent ce qu’il faut faire et encore moins un avocat dans votre pays ne peut le faire. Car l’avocat doit être spécialisé en droit de l’immigration, et cela ne peut être fait que par les avocats(es) membre du barreau au Québec ou de l’Ontario ou de l’une des provinces ou territoires du Canada pour vous donner des conseils précis et vous orienter avec justesse.

Donc il est tout à fait normal que vous ne le sachiez pas ce qu’il faut faire pour pouvoir immigrer.

Astuce n°6 : Ne sous-estimez pas le temps pour recevoir vos documents

Bien souvent, les personnes qui veulent immigrer commence un processus d’immigration avant même de connaître tous les documents qui seront nécessaires et n’ont bien souvent aucune notion du temps que cela peut prendre pour recevoir certains documents.

Par exemple, le certificat de police que vous devrez avoir en main avant même de commencer votre processus d’immigration et qui sera demandé en cours de processus et qui est essentiel pour pouvoir immigrer.

Bien souvent ce document prend beaucoup plus de temps que les 2 mois qui est normalement accordez en cours de processus. Si vous ne le demandez seulement rendu à cette étape, vous risquez fortement d’annuler vos chances de pouvoir immigrer car la réception de ce document prend dans plusieurs pays plus de 2 mois.

Résultat votre processus qui était bien parti, s’arrêtera là si vous n’avez pas ce document au moment venu. Non seulement vous devrez avoir en main le certificat de police, mais votre dossier médical qui devra être fait par un médecin désigné par le Canada par exemple qui sera dans votre pays pourrait ne pas être nécessairement proche d’où

vous habiter sans compter que vous devrez prendre un rendez-vous, d’obtenir les résultats et s’il n’y a aucune complication dans votre état de santé, le médecin désigné transmettra ce document aux autorités canadiennes, tout cela prend du temps.

Un autre document obligatoire sont vos empreintes digitales et votre photo qui font partie du document biométrique prend aussi du temps à obtenir et vous devez avoir la photo telle que le gouvernement l’exige, sinon vous serez refusé juste pour une chose aussi banale.

Alors ne sous-estimez pas le temps d’obtenir tous ces documents obligatoires que vous devrez produire si vous le faites seul.

Astuce n°7 : Évitez toutes les erreurs dans votre dossier et pratiquez votre français et votre anglais pour améliorer vos chances

Si vous connaissez tous les documents qui seront à produire et que vous les avez tous avant même de commencer, vos chances seront bien meilleures  pour que votre dossier d’immigration soit accepté.

Voici quelques-unes des autres erreurs possibles que vous pourriez à gérer, votre niveau de langue devra être évalué par un test reconnu par le Canada ou le Québec selon le cas et votre niveau de langue devra être suffisant .

Par exemple au Québec votre niveau de français devra atteindre un niveau de 7, si vous maîtrisez l’anglais en plus, cela pourrait compenser si votre niveau de français n’atteint pas le niveau de 7.

Si vous avez un peu de difficulté avec le français, vous pourriez continuer de vous pratiquer avant de déposer une demande et surtout de passer un test trop rapidement qui engendre des coûts.

Vous êtes mieux d’attendre un peu afin de perfectionner votre niveau de langue Français ou Anglais ou les deux langues soient suffisamment à un très bon niveau avant d’aller passer le test. Il existe des tests pour vous pratiquer.

Astuce n°8 : Vous devrez comprendre le système d’éducation québécois 

Imaginez-vous que vous êtes ingénieur dans votre pays et que vous souhaitez retrouver un poste semblable au Québec, vos chances sont à peu près nulles du moins à votre arrivée au Québec ou au Canada.

D’abord dans votre dossier d’immigration vous devrez avoir fourni un évaluation de votre scolarité de votre pays et ce à quoi cela correspond au système d’éducation dans  la province ou territoire que vous avez choisi. Car chaque province et possiblement territoire décide de leur système d’éducation.

Par exemple, le Québec et l’Ontario ont un système d’éducation bien différent.

Au Québec le primaire, le secondaire, le collégial et l’université( 1er , 2e et 3e cycle) ont des durées différentes soient 6 ans au primaire, 5 ans au secondaire, 2 ou 3 ans au collégial et 3,4 ou 5 ans pour le 1er cycle pour le baccalauréat, pour le 2e  cycle 1 à 2 ans pour la maîtrise et pour le 3e cycle 3 à 5 ans pour le niveau du doctorat ou Phd..

En Ontario c’est différent, le primaire dure 7 ans, le secondaire s’étend sur 5 ans, il n’y a pas de collégial comme au Québec. Les collèges ou université comme aux États-Unis dure 1 an de plus que le Québec car le primaire et l’université dure une année de plus chacun ce qui compense pour le niveau collégial du Québec.

Donc, le niveau universitaire dure 4 année au niveau du baccalauréat…

Astuce n°9 : Faites attester votre niveau de scolarité 

Pour pouvoir exercer votre profession ou votre métier au Québec, vous devrez faire évaluer votre formation, vos diplômes, vos connaissances techniques et vos expériences de travail par un organisme reconnu par le gouvernement canadien.

De cette façon, vous pourrez obtenir un diplôme québécois plus rapidement sans avoir à reprendre la formation au complet. Il existe une possibilité de faire cela par la voie de la reconnaissance des acquis qui existe au niveau du secondaire, collégial ou universitaire et aussi au niveau des ordres professionnels.

Sachez qu’il y a 46 ordres professionnels qui réglementent 54 professions et si vous exercez une profession réglementée au Québec, vous devrez savoir si votre profession est à exercice exclusif ou à titre réservé.

Dans le premier cas il y a 27 professions à exercice exclusif comme les médecins, les avocats cela veut dire que vous ne pouvez pas porter le titre ni exercer cette profession si vous ne faites pas partie de l’ordre professionnel. Tandis que les professions à titre réservé, cela veut dire que vous pouvez exercer la profession sans pouvoir porter le titre.

Cependant pas de panique, par exemple si vous êtes un ingénieur dans votre pays , vous ne pourriez pas porter le titre ni exercer la profession d’ingénieur car c’est une profession à exercice exclusif, mais bon nombre de PME embauchent des ingénieurs pour leur système informatique ou pour agir à titre de chargé de projet.

Si vos connaissances sont compatibles avec la PME qui vous embauche, alors le titre d’ingénieur ne sera pas si utile à part le prestige de pouvoir porter le titre et d’avoir sûrement un meilleur salaire.

Mais si vos compétences sont telles que la PME qui vous embauche même si vous n’êtes pas reconnu par l’ordre des ingénieurs du Québec, vous pourriez quand même gagner un très bon salaire et vous aurez probablement un titre de chargé de projet dans la PME et c’est tout.

Astuce n°10 : Vous devez satisfaire à la preuve de fonds 

Selon les spécialistes de l’immigration au Canada tels que les conseillers en immigration et les avocats en droit de l’immigration, la preuve de fonds est souvent un critère qui fait échouer les dossiers.

Attention, je ne dis pas que c’est le seul point qui fait défaut mais dans plusieurs cas et ce n’est pas toujours parce que la personne qui veut immigrer n’a pas les sommes nécessaires mais encore une fois, il y a des délais à respecter si vous voulez que votre dossier progresse et se rende jusqu’au bout du processus.

Selon les spécialistes, prévoyez au minimum entre 10,000$ et 15,000$ canadien pour un célibataire et si vous avez une famille cela pourrait être beaucoup plus, peut-être 20,000$ et plus..

En plus, vous devrez payer pour obtenir tous les documents que je vous énumérés ci-haut et s’ils ne sont pas en français ou en anglais, vous devrez payer un traducteur autorisé par le gouvernement canadien pour les traduire.

Essayez autant que possible de les avoirs dans l’une de ces deux langues et si c’est au Québec que vous voulez immigrer, demandez qu’ils soient en français. Cela vous évitera des frais de traduction.

Mais ce n’est pas tout, vous devrez prévoir des frais de subsistances une fois arrivé au Québec ou en Ontario ou ailleurs au Canada pour les premiers mois. Le logement, la nourriture, le moyen de transport s’il n’y a pas de métro. En région, plusieurs grosses PME organisent des transports collectifs avec des navettes ou petite autobus pour transporter les nouveaux arrivants.

Vous devrez avoir la capacité de nourrir votre famille et de vous loger. Les logements au Québec surtout en régions sont beaucoup moins chers qu’à Montréal ou Québec. Enfin, vous devrez vous munir d’une assurance santé pour les 3 premiers mois de votre arrivée au Québec , car le système de santé ne vous donnera pas les soins gratuitement, après vous pourrez faire la demande de votre carte de la régie de l’assurance maladie du Québec ou RAMQ.

Astuce n°11 : Vous devez comprendre les étapes du processus au Québec et au Canada

Si vous voulez immigrer au Québec ou au Canada, vous devez savoir dans quelle direction vous voulez le faire. Pour les travailleurs qualifiés, il y a deux programmes soient Arrima afin d’immigrer au Québec ou l’Entrée Express pour immigrer dans le reste du Canada sauf au Québec.

Qu’est-ce que sont ces deux programmes?  En bien… Arrima et l’Entrée Express sont deux programmes informatiques qui permettent de trier les candidats ensuite de sélectionner les candidats en fonction des critères de ces deux programmes et de traiter ces demandes afin de délivrer le visa de résidence permanente du Canada de 5 ans qui donne les mêmes droits que les canadiens sauf le droit de vote.

Un travailleur qualifié est une personne qui a besoin d’un diplôme universitaire, technique ou professionnel pour pouvoir exercer sa profession ou son métier.

Donc Arrima s’adresse aux travailleurs qualifiés pour qui veulent s’établir au Québec et l’Entrée Express s’adresse aux travailleurs qualifiés qui veulent immigrer au Canada sauf au Québec.

Maintenant voyons les étapes de ces deux programmes. Commençons par Arrima!

Première étape vous allez sur le site d’immigration-québec et vous faites une déclaration d’intérêt disant que vous êtes intéresser de vivre et travailler au Québec.

Ensuite si vous répondez aux critères du Québec, le gouvernement va vous inviter à faire votre demande de CSQ (Certificat de Sélection du Québec). Après la réception de l’invitation vous devez envoyer votre dossier de CSQ.

Ensuite si le dossier est conforme et que le CSQ est approuvé soit environ 6 mois de délai, vous devrez faire l’examen des valeurs québécoises, ensuite vous devrez envoyer le dossier de résidence permanente dont le gouvernement fédéral (Canada)s’occupe à partir de cette étape et

si tous les documents nécessaires sont bien remplis et que tout est O.K. vous recevrez votre visa de résidence permanente du Canada dans 18 mois au minimum et cela pourrait être plus long tout dépendant de votre cas personnel et vous pourrez commencer votre vie au Canada de façon permanente

 *À préciser les critères d’immigration pour le Québec sont en grande majorité pour les personnes qui détenaient une offre d’emploi d’un employeur du Québec

Si l’on regarde l’Entrée Express, c’est un peu plus simple, la première étape est l’inscription au bassin des candidats, ensuite les meilleurs candidats se font inviter à présenter une demande de résidence, une fois que vous recevez votre invitation de résidence permanente vous devez envoyer votre dossier de résidence permanente dans les 60 jours

suivants qui doit être complet avec tous les documents nécessaires que je vous ai indiqué ci-haut, vous recevrez ensuite votre visa de résidence permanente dans 6 mois au minimum et cela pourrait plus long selon les cas. .

*À préciser pour le programme l’Entrée Express s’adressait à tous les candidats que vous ayez ou non une offre d’emploi, tous avait la même chance et que le meilleur l’emporte et cela est déterminé par un score qui vous ait attribué en fonction de votre âge, de votre expérience de travail, de vos diplômes, de votre capacité financière etc…

Astuce n°12 : Regardez quel programme qui pourrait s’adapter à votre situation personnelle ou familiale

Maintenant vous savez par où commencer, il ne suffit que de reprendre étape par étape pour déterminer ce que vous avez de besoin pour être accepté au Québec ou au Canada

Astuce n°13 : Passez à l’action, ne pensez pas effort mais pensez bénéfice pour vous et votre famille

Si vous voulez changer de vie et immigrer au Québec ou au Canada, c’est à vous de le décider de mettre l’effort pour arriver à votre but ultime, soit d’avoir votre visa de résidence permanente.

Le résultat sera une vie meilleure, avec assez d’argent dans vos poches pour vous acheter une maison, une auto et tout ce que vous voulez et vous en aurez fini avec le chômage, le manque d’argent et un avenir compromis parce que les emplois se font rare et que vous travaillez de petits boulot en petit boulot depuis des années.

Le Québec a besoin de main-d’oeuvre car le manque de personnel est un réel problème pour les PME, mais la demande est tellement forte pour immigrer au Québec ou au Canada. Cela impliquera de votre part que vous devrez bien vous préparer, sinon votre dossier ne sera pas sélectionné.

Si vous ne prenez pas la décision de le faire personne d’autre ne le fera pour vous .

Cliquez ici si vous voulez savoir comment fonctionne l’immigration au Québec ou au Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *